S.T.A.R. - bilan de mi-parcours

Publié le par mrs pepys

star-4

 

     La deuxième semaine s'achève, sur un bilan honorable, mais pas exceptionnel. Il faut dire que, si je profite des vacances pour lire un peu plus qu'à l'ordinaire, je me refuse à des lectures stakhanovistes. Le nombre de pages final n'est pas l'objectif ultime: je préfère de loin prendre plaisir à mes lectures, les savourer.

 

Voici donc le bilan de mi-parcours :

   -  Désaccords imparfaits, de Jonathan Coe, entamé en fin de semaine précédente

   - La disparue du Père-Lachaise, de Claude Izner

   - Le monde sans vous, de Sylvie Germain

 

Et deux ouvrages en cours :

   - Aventure Japon, de Robert Guillain

   - Comment regarder un tableau, de François Barbe-Gall, que je déguste, oeuvre après oeuvre

 

 

     Pas de lectures en transit cette semaine, en revanche : un désaxé ayant eu la bonne idée de me frapper violemment à la jambe en pleine rue, je me suis trouvée contrainte au repos, le temps de retrouver une mobilité normale. Et pour reposer une jambe, quelle meilleure activité que la lecture ?...

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Eh bien, quelle mésaventure, j'espère que la douleur s'estompe avec une bonne tasse de café !


Je te souhaite un très bon week-end de lecture !
Répondre
M


Le café est souverain contre bien des maux. 



E

Merci George, alors 


Heureusement que tu étais passé chez N***so pour faire le plein ! 
Répondre
E

Et ça va mieux, ta jambe ? Il y a vraiment des cinglés, quand même !  
Répondre
M


L'hématome est toujours impressionnant, mais ça a dégonflé.


Pour info, les capsules N***so sont plutôt solides : elles ont fait tampon entre la semelle du cinglé et ma jambe. What else ?



E

Je suis comme toi, je n'ai pas envie de lire à tout prix et je maintiens mon rythme de croisière de 100 pages environ par jour. J'avoue que d'habitude, quand je suis fatiguée, je laisse tomber,
mais en ce moment, j'essaie de les lire absolument, ce qui me fait choisir des livres en conséquence. Je laisse Austen de côté pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur en temps voulu et je lis
plutôt les auteurs de ma PAL qui se dévorent ou les livres qui trainent depuis trop longtemps et qu'il faut bien finir un jour. 
Répondre
M


Les livres qui se traînent dans la PAL sont ceux que je vise aussi, en particulier ceux qui nécessitent d'avoir l'esprit libre, comme pendant les vacances.