Mes valises diplomatiques

Publié le par mrs pepys

            couvvalises.jpgLorsqu'elle rencontre AW (c'est sous ces initiales que l'auteur désigne Alan Waddams) à l'occasion d'un mariage, Brigid Keenan n'imagine pas que cet homme va transformer sa vie du tout au tout. A l'orée des années 1970, elle se préparait à s'épanouir dans une carrière de journaliste. Elle va devoir radicalement revoir ses plans. "Je ne peux pas te promettre que tu deviendras riche, mais je peux te promettre solennellement que tu ne t'ennuieras jamais", lui annonce AW quand il lui demande sa main. Pour son plus grand bonheur, ou malheur selon les situations, la promesse se révèle tout à fait fiable. Du Népal au Kazakhstan, en passant par la Barbade, la Belgique, l'Ethiopie ou la Syrie, entre autres, Brigid Keenan est confrontée à mille et une aventures, tantôt cocasses, tantôt dramatiques. Epouse et mère expatriée, elle cherche à rompre l'ennui en multipliant les rencontres et les expériences. Elle raconte, avec beaucoup de verve, les aléas du quotidien sous des latitudes bien éloignées de son Angleterre natale. L'humeur passe souvent de l'enthousiasme le plus complet à l'inquiétude, voire la dépression. Chaque installation entraîne son lot de découvertes et de péripéties, d'autant que l'auteur cumule maladresse et malchance. Si elle se laisse aller de temps à autre, jamais elle ne s'apitoie sur son sort. Elle finit toujours par tirer parti de son exil.

            Voici un ouvrage doublement agréable. Le récit de Brigid Keenan est émaillé de remarques et de descriptions qui font voir sous un autre jour les pays où elle a séjourné. On retrouve l'aspect didactique des récits de voyage, sans cependant alourdir le texte d'éléments trop précis qui rendraient la lecture fastidieuse. Il est plaisant de parcourir les descriptions que fait l'auteur des lieux qu'elle visite dans chacun de ses pays d'accueil. Et, atout essentiel, elle fait preuve d'un humour incroyable, qui n'épargne personne, surtout pas elle-même. Ses relations avec les domestiques, avec lesquels elle est contrainte de s'accommoder à chaque nouvelle affectation, sont l'objet de quiproquos, de maladresses à répétition, donnant lieu à des passages très drôles. Même les difficultés qu'elle rencontre avec ses filles, peu à l'aise avec le système scolaire britannique après la liberté dont elle ont joui à l'étranger, sont présentées avec finesse, sous un jour tragi-comique.

            Brigid Keenan fait passer à son lecteur un moment délicieux, titille sa curiosité et invite chacun à prendre la vie du bon côté.

 

Mes valises diplomatiques, Les tribulations d'une épouse d'ambassadeur, Brigid Keenan, 2005.

Publié dans essais

Commenter cet article

Chi-Chi 26/08/2011 09:57



Voila un livre qui m'intrigue d'autant plus que je connais bien une femme d'ambassadeur, et qu'elle a toujours mille anecdotes à raconter... Ca ferait une bonne idée de cadeau!



mrs pepys 02/09/2011 20:30



Et l'auteur évite les anecdotes tarte à la crème, puisant dans les expériences qui l'ont le plus touchée.



Manu 25/08/2011 20:25



Ce livre doit vraiment être agréable à lire.



mrs pepys 02/09/2011 20:29



A déguster sans modération, comme le chocolat...