Les Règles du Jeu

Publié le par mrs pepys

couvregles     Invitée au vernissage d'une exposition de photographies, Katey croise, sur deux clichés, le visage d'un ami perdu de vue, Théodore, dit Tinker, Grey. Ces deux portraits suffisent à raviver des souvenirs qu'elle avait profondément enfouis.

     Trente ans après, Katey se remémore l'année 1938, celle où sa rencontre avec Tinker Grey a donné une nouvelle orientation à sa vie. Lorsqu'elle fait la connaissance de ce jeune homme aisé, elle n'est qu'une petite dactylo d'origine russe et se contente des plaisirs simples de la vie. En compagnie de son amie Eve, elle écoute du jazz dans les bars, séduit les hommes en mesure de leur offrir un verre et boucle avec peine les fins de mois. Avec Tinker Grey, croisé un soir de Saint-Sylvestre, des liens plus étroits se tissent, d'abord par affinités, puis un peu par obligation, après que le trio a été victime d'un accident de voiture. Tandis qu'Eve goûte à la grande vie aux côtés de Tinker, Katey bouscule son destin, en changeant de métier et de fréquentations. La soif de réussir anime les trois jeunes gens, qui s'engagent sur des voies différentes, avec plus ou moins de succès. Car, pour triompher, il est indispensable de connaître les règles du jeu.

 

     En me présentant ce roman, Mélanie a commencé par exprimer son indécision perplexe, entre un plaisir de lecture qui fait tourner les pages jusqu'à la dernière, en quasi apnée, et l'impression que tout ne colle pas parfaitement dans ce texte. Lorsqu'à mon tour j'ai refermé ce livre, dévoré en une journée, il m'aurait été bien difficile de dire que je l'avais vraiment apprécié. L'intrigue est construite de telle sorte que le lecteur n'aspire qu'à en connaître le dénouement. Le style est suffisament neutre et fluide pour que la lecture soit aisée, voire agréable. Point de grande réflexion philosophique nécessitant concentration ou méditation.

     L'amour et la réussite sociale se partagent l'essentiel du propos. L'intrigue se déroule certes à la fin des années 1930, dans un contexte de sortie de crise, à la veille d'une nouvelle guerre qui se dessine déjà largement à l'horizon. Mais, contrairement à ce qu'annonce la quatrième de couverture, le fond historique reste secondaire. Le jazz, les évocations de la guerre civile espagnole et les références faites à la mode ne suffisent pas pour ancrer le roman dans son époque. A plusieurs occasions, les réactions de l'héroïne, plutôt libérée, semblent même un tantinet anachroniques, rappelant davantage celles des années 1950 ou 1960.

     Les Règles du Jeu présente nombre d'aspects propres aux romans d'éducation. Et c'est sans doute là que se trouve son intérêt principal, ce qui pousse à tourner les pages. Kate est un personnage suffisamment complexe pour que les évolutions qu'elle connaît soient attrayantes. On regrette néanmoins que les personnages secondaires penchent vers la caricature, qu'il s'agisse de Tinker ou d'Eve dont les destins manquent de subtilité, sans compter que certains disparaissent du récit sans crier gare.

 

     Impossible donc de crier au génie devant ce premier roman, même s'il saura séduire nombre de lecteurs qui n'en retiendront que l'intrigue gentiment ficelée. Une lecture sans prétention, idéale pour les vacances.

 

Merci, Mélanie, pour le prêt.

 

Les Règles du Jeu, Amor Towles, 2011.

 

Defi-PR3


Commenter cet article

charmant-petit-monstre 27/06/2012 19:02


*dans les relations AVEC Walcott et Tinker (je me suis relue c'était pas clair :))

charmant-petit-monstre 27/06/2012 19:01


Je suis tout à fait d'accord avec ton avis. Venant de le finir, j'ai également eu du mal à savoir si j'avais vraiment aimé ce livre. La quatrième de couverture est un peu présomptueuse par
rapport au roman qui ne reflète pas tant que ça une ascension sociale fulgurante. J'ai bien aimé la seconde moitié du livre, dans les relations entre Walcott et Tinker, mais la première partie
est un peu pâle, il ne s'y passe pas grand chose finalement. 

Anne 28/05/2012 13:08


Moi aussi, ce roman m'intéresse beaucoup ! Merci pour cette participation.

mrs pepys 14/06/2012 13:12



Une lecture parfaite pour les vacances d'été.



L'irrégulière 28/05/2012 11:28


A voir, le thème m'interpelle...

mrs pepys 14/06/2012 13:13



Il y a là une pointe d'esprit féministe qui devrait te plaire.