Le goût des pépins de pomme

Publié le par mrs pepys

              couvpommeA la mort de sa grand-mère, Iris est stupéfaite de constater qu'elle hérite de la maison familiale dans le village de Bootshaven. Malgré les nombreux souvenirs que la demeure recèle, Iris, bibliothécaire à Fribourg, envisage d'abord de vendre. Une fois sa mère et ses tantes reparties à leurs vies respectives, Iris prolonge son séjour. Elle redécouvre les plaisirs des journées à la campagne, partagées entre le jardin, les promenades dans les bois et les baignades dans les lacs alentours. Le passé ressurgit, mêlant les instants de joie en compagnie de sa cousine ou de son grand-père aux heures assombries par la maladie ou la mort. Iris affine aussi ses connaissances de la famille grâce aux confidences de l'ancien instituteur. Et elle renoue avec un camarade d'enfance auquel elle semble trouver davantage de charme qu'à l'époque où elle ne l'appelait que "nigaud".

 

            C'est un très joli roman gorgé de nostalgie que livre Katharina Hagena. L'intrigue est si ténue qu'elle semble n'être qu'un prétexte pour se lover dans les souvenirs de cette famille assez étrange. Il s'agit surtout de célébrer la mémoire, aussi bien sa capacité à faire perdurer les moments agréables que celle d'éclipser dans l'oubli les plus douloureux. Iris exhume les reliques d'un passé que chaque membre de la famille s'est efforcé de reléguer aux tréfonds de sa mémoire. Ce faisant, elle regarde d'un œil nouveau son petit univers, se libère des angoisses et de la culpabilité, ressuscite l'optimisme et la fraîcheur de sa jeunesse. Elle reconsidère son avenir à l'aune de l'histoire des deux générations de femmes qui l'ont précédée. Leurs expériences d'une autre époque, des amourettes à l'ombre des pommiers, aux émois déçus de ses tantes, en passant par les blessures de la guerre et de la vie, l'encouragent à réviser ses choix, à se laisser aller au gré des circonstances.

           On passe un bon moment avec cette plongée dans le passé, servie par une écriture souvent douce, tantôt drôle et parfois d'une tristesse bouleversante. Le ton est juste et les personnages attachants. Le lecteur se soucie peu de savoir comment le séjour d'Iris va s'achever, car il se laisse bercer par des souvenirs qui ne manquent pas d'éveiller les siens. A déguster en croquant une pomme.

 

Le goût des pépins de pomme, Katharina Hagena, 2008.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


J'ai beaucoup aimé ce roman. Je suis d'accord avec ton avis. Je suis préssée de voir ce que peux écrire d'autre cette jeune auteur.



Répondre
A


j'ai trouvé ce livre très agréable à lire et j'ai aimé découvrir par ce biais la littérature allemande :)



Répondre
M


Bonjour, je découvre ici...


C'est un livre que j'aimerai bien lire et qui me fait de "l'oeil" depuis un moment.



Répondre
M


Tu peux te laisser tenter sans crainte.



K


Je crois que j'attendrai en poche pour ce roman.  Son côté nostalgique m'interpelle mais j'ai peur un peu de m'ennuyer...



Répondre
M


Il vient de sortir en poche....



P


Un roman qui m'intrigue et que j'espère lire prochainement. Un avis bien agréable, merci!



Répondre
M


Bonne lecture !